«

»

Jeudi 12 juillet (Stein am Rhein – Schaffausen – Hohentengen)

Aujourd’hui, je suis passée de la Suisse à l’Allemagne, de L’Allemagne à la Suisse, de la Suisse à l’Allemagne. Ce n’est que le Rhin qui sépare les 2 pays et un circuit de vélo longe chacun des deux côtés. Il a plu quelques fois, mais je suis bien protégée. Je me suis même acheté dernièrement un couvre-casque rouge « pétant ». Vai-Vai est content je suis dans ses couleurs.

À Shaffausen, tout le monde me dit que je dois aller voir les Rheinfall. De belles chutes qui ont été créées sur le Rhin il y a longtemps suite à un glissement de terrain. L’endroit est très touristique, beaucoup de voitures, mais l’arrivée en vélo se fait merveilleusement bien et se poursuit jusqu’au niveau le plus bas de la rivière. Je dois dire qu’après avoir vu les chutes Niagara, les Rheinfall…elles sont mignonnes, je dirais.

J’ai choisi d’aller dormir côté Allemagne à Hohentengen: parce j’y ai vu un camping sur la carte, mais aussi, le temps étant incertain, pluie, pas pluie, je me suis dit que si le temps se gâtait je me trouverais un endroit pour dormir beaucoup moins cher de ce côté de la frontière.

Au camping c’est très international côté tentes. Des Français de Bordeaux, d’autres de Lyon, des Espagnols de Barcelone et …une Québécoise. Je sympathise avec Martine et Jacques: liens toujours faciles avec nos cousins. C’est bon de parler français. Ça fait longtemps. À part les Québécois rencontrés à Dobbiaco, je n’en ai rencontré aucun ni aucun Canadien alors quand j’arrive il y a toujours une réaction: du Canada !!! Souvent un intérêt, une curiosité, des questions. Il faut dire que je n’ai pas fait les endroits souvent visités par les Canadiens

Les Espagnols m’impressionnent, 2 couples avec chacun 2 jeunes enfants, en vélo !! Le plus jeune a 11 mois. Ils ont des vélos Hase. C’est une marque allemande. Je n’ai jamais vu ça. Ce sont des tandems dont la place avant peut se transformer. Le pédalier peut s’ajuster pour différentes grandeurs de personne, mais aussi faire une place assise donc idéal pour un jeune  enfant qui peut aussi pédaler. Ils sont partis pour 2 mois: vélo, camping. Oui…ils m’impressionnent.

Comme la plupart des campings que j’ai faits, il y de petites roulottes qui y sont installées en permanence avec de minuscules terrains tout bien aménagés: des terrasses en bois, du gazon, des haies, des nains de jardin.