«

»

Dimanche 3 juin – Bassano Del Grappa – Levico terme

Je quitte Bassano del Grappa ce matin. Simon, Pietro et Benetta me font leurs adieux. Au moment de partir, il commence à pleuvoir, mais vraiment très peu. Je décide de partir quand même. J’emprunte de petites routes vers le nord pour retrouver la piste cyclable qui m’amènera jusqu’à Levico à 75km d’ici. Le bonheur de me retrouver encore une fois sur mon vélo.

Depuis que je suis partie 3 fois j’ai enlevé des choses de mon bagage. J’apprends. J’ai à peu près le même poids qu’au départ de Montréal, mais j’ai maintenant une tente, un sac de couchage et un matelas en plus. .

Je roule dans la vallée où coule le Brenta. C’est le début des Dolomites. On me dit que les montagnes tout autour ne sont pas encore grosses, mais pour une petite Québécoise elles sont impressionnantes.

Je suis bien. Je roule depuis un bon bout puis me dépassent 3 gars en vélo de route. Je décide de m’accrocher malgré mes bagages. Ils semblent surpris de me voir les suivre ils ralentissent un peu pour me laisser le temps de m’accrocher puis reprennent leur rythme. Ils trouvent ça drôle. Ils sont sympas: 2 amis avec le fils de l’un d’eux. Quand je leur dis que je suis canadienne, ils me parlent de Hesjedal qui a gagné le giro d’Italie. Ils sont déçus que ce ne soit pas un Italien, mais admettent que ce vainqueur est un très bon cycliste. Je fais une quinzaine de km avec eux. Ils me quittent à Borgo Valsugana. Ils terminent leur tour de 110 km commencé tôt ce matin. J’y fais une pause « gelato ».

Un peu plus tard, je m’arrête pour regarder ma carte un gars s’arrête pour m’informer. Je ne vais pas dans la bonne direction. Paolo, il décide de changer son itinéraire pour me montrer le bon chemin. Je ferai avec lui une dizaine de kilomètres. Il me laissera à Levico avant de poursuivre sa route. Je réalise qu’être en vélo me permet de rencontrer beaucoup de gens. Toujours la même question depuis que je suis en Italie « Da sola ?!!  » (tu voyages seule ?!!) Ils sont surpris. En Italie du Nord, il y a énormément de vélo de route. Ce dimanche matin, j’ai bien du en croiser plus d’une centaine pour la plupart en groupe, mais que des gars, rarement des filles.

J’arrive à Levico à l’hôtel Ideal où j’y ai réservé une chambre: 36 euros avec déjeuner et souper!! Je pars me promener en ville. C’est petit et joli Levico, sur le bord d’un lac et reconnu pour ses termes.

Je me présente au souper, affamée. En entrée, un bouillon avec de grosses boules presque comme des balles de tennis faites de pain, fromage, jambon « canederli in brodo » délicieux. C’est un plat typique. Je mange trop, mais tout est bon. Je décide de rester une journée de plus pour explorer un peu et relaxer.