«

»

Jeudi 2 août (Lac de Ganguise à Belflou)

Il est tôt. Rien ne bouge dans les tentes autour de moi. Je me dis qu’une saucette matinale dans le lac serait bien agréable. Zeeeeeee…Zeeeeee, il me semble que la fermeture éclair de ma tente est bien bruyante dans ce petit matin. Oui, l’eau est bonne comme je pensais. Quelques brasses et je suis bien réveillée. C’est un barrage érigé il y a plus de 30 ans sur la rivière Ganguise qui a créé ce lac grugeant ainsi les terres des propriétaires riverains. La raison était bonne:  l’irrigation agricole de la région. C’est Monique et ses parents qui tiennent le camping. Le papa (84 ans) semble encore amer de ces hectares qui lui ont été enlevés.

Aujourd’hui, journée relaxe. Je me baigne, j’écris, je suis en retard, pas très disciplinée la fille, mais quand je suis avec des gens je profite des rencontres, je laisse donc de côté l’écriture. Pour moi, c’est plus important. J’ai quand même toujours mon petit carnet où j’inscris quelques notes. Je ne veux pas oublier.

Je suis chanceuse, ce soir Monique a organisé un souper cassoulet pour les campeurs. Une grande table est montée dans la cour intérieure de l’auberge. Nous serons 50 personnes. Monique invite ceux qui sont intéressés, à aller voir le cassoulet qui finit de cuire dans le vieux four à bois. Peu de gens le cuisinent encore de cette façon. Ce sera une belle soirée où je fais la connaissance de Patricia et Didier un couple de la Bretagne. Je ne les avais pas remarqués, leur tente n’est pas très loin de la mienne.