«

»

Jeudi 7 juin – Bolzano

Ce matin je me rends au musée archéologique très visité pour son pensionnaire célèbre: Otzi. Un homme de plus de 5000 ans retrouvé en 1991 par un couple de randonneurs de la région. Il avait été momifié sous la glace…Otzi…pas le couple.

Dans l’après-midi je cherche des infos sur la piste cyclable qui m’amènera jusqu’en Autriche « Le piste ciclabili della Val Pusteria ». Je suis un peu surprise de ne rien trouver au bureau de tourisme. Je me rends à la bibliothèque et y trouve ce que je cherchais… Eurêka!! En italien, mais c’est pas grave. Le préposé accepte de me faire une dizaine de photocopies des cartes seulement. Je suis contente, j’ai tout ce qu’il me faut pour poursuivre ma route.

Hier, au téléphone j’avais joint Paul qui habite à Bolzano. C’est un québécois dont la conjointe Sigi est italienne d’origine allemande. J’avais rencontré ce jeune couple à Riccione à la fin du camp de vélo. Ils ont une belle petite fille de 7 mois, Mila. Vraiment sympas tous les deux. Leur travail leur permet d’alterner quelques mois au Québec et quelques mois à Bolzano. Je pense à mon fils Sébastien et sa douce moitié, Allemande, Sina: mélange heureux de 2 cultures. Ils auront un bébé en octobre. Je serai « nona ». Je rencontre Paul et sa petite Mila en ville vers la fin de l’après-midi pour une gelato. Je souperai et dormirai chez eux. Nous nous rendons à leur appartement-condo: grand, lumineux, des balcons partout, c’est beau. Avant le souper j’en profite pour changer mes patins de frein. Il était temps. Je trouve aussi la cause du bruit qui me fatiguait depuis quelques jours. C’était seulement le capteur de l’odomètre qui accrochait le petit oeil fixé sur le rayon. Je suis pas mal fière de moi. J’ai placé les patins correctement, il faut pas mêler gauche droite, puis refaire l’ajustement des freins pour ne pas qu’ils appuient sur la roue. Oui, les gars je sais…pour la majorité d’entre vous c’est élémentaire, mais pour moi c’est nouveau cette mécanique.